Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

13 janvier 2018

C’est la reprise pour tous nos collectifs jeunes après un mois de trêve hivernale. L’occasion d’en savoir plus sur l’entente Bassin Annécien engagée en championnat de France -18 et qualifiée pour la poule haute. Poursuite de cette belle aventure samedi dans la mythique salle René Bougnol à Montpellier à 18 heures.

Quelle fierté et quel challenge pour nos jeunes joueurs nés en 2000 et 2001 pour la plupart de défier de janvier à avril les antichambres de clubs prestigieux comme Chambéry, Montpellier et Nîmes, les deux derniers cités étant en tête de la Lidl Starligue. Connaître l’ambiance et l’atmosphère pleine d’histoire de René Bougnol, Jean Jaurès et du Parnasse donnera forcément des frissons aux joueurs de Nadir. Le maintien au meilleur niveau national est déjà acquis pour la saison prochaine, c’est donc sans pression que les coéquipiers du gardien Léo vont tenter de figurer au mieux pour aller chercher les challenges Falcony (deux premières places), élite (troisième ou quatrième) ou excellence (cinquième ou sixième) et vivre une aventure collective passionnante avant le passage en senior la saison prochaine.

La première phase a été satisfaisante en termes de résultats avec la deuxième place de la poule derrière Grand Ouest Lyonnais (sept victoires, trois défaites). Rappelons que l’entente Bassin Annécien connaît sa première année d’existence sur cette catégorie d’âge -18 et que rassembler des joueurs venant de deux clubs différents n’était pas chose aisée. Le capitaine et demi centre Tom Vinatier nous donne d’ailleurs son ressenti sur cette question : « Déjà pour la plupart des joueurs, on se connaissait d’avant, soit on avait joué ensemble ou contre, soit avec la section du lycée Berthollet. Donc, l’entente entre tous s’est fait naturellement, on est vite devenu potes, il n’y a pas de problèmes, que des bons moments. Au niveau du handball, on a galéré au début pour trouver l’équilibre. Je me souviens des premiers matchs amicaux un peu brouillons avec un niveau de jeu médiocre. Ça a été difficile pour tous de trouver sa place dans le collectif. Et, au fur et à mesure, on a réussi à jouer ensemble et c’était le principal. Les victoires et la qualification en poule haute sont venues comme ça, on n’a pas forcé, simplement jouer notre jeu. On n’a pas de grosses individualités, tout le monde est quasiment au même niveau et ça fait notre force je pense. Le fait qu’il y ait des joueurs des deux clubs, c’est un gros bonus  car ça amène de la diversité sur les postes, sur le jeu en général. Et on ne serait clairement pas à ce niveau sans cette entente. »

Les représentants d’Annecy Handball dans cette belle équipe sont tous en dernière année -18, que ce soit Tom, Sabri, Guilhem, Axel et Gauthier (à l’exception de Victor, surclassé et ayant joué la totalité des dix matches de la première phase). Le CSAV est venu renforcer l’équipe à l’image de Léo, des deux Nico, Paul, Erwan, Benjamin, Loïc, Gabriel, Bastien et parfois (ce sera peut-être le cas ce samedi car les seniors ne jouent pas) d’Antoine Tissot (ailier droit de la N2 à seize ans et tout récent sélectionné en équipe de France -18).

Le défi de court terme est séduisant. Montpellier sera probablement renforcé par des joueurs du centre de formation (car la réserve est en trêve en Nationale 1) puis il faudra enchaîner par Chambéry à Chatenoud le 20 janvier, à Bourgoin le 28 avant d’accueillir Nîmes (emmené par son capitaine Mahir) aux Glaisins le 3 février pour terminer un premier mois impressionnant. Ce sera comme çà jusqu’au 28 avril et même plus loin avec les huitièmes de finale du challenge voire davantage.

Il sera ensuite temps de penser au passage en senior la saison prochaine. Notre arrière droit Sabri (au club depuis les plus petites catégories) évoque d’ailleurs ce parcours de formation : « Ces années de -18F sont un aboutissement pour moi car, petit voyant les grands jouer en -18, je me disais que c’était un objectif car c’est justement le dernier étage avant la catégorie senior. Ces années nous préparent au niveau senior car le niveau de jeu et les exigences sont élevés, ce qui permet de juger ce qui va nous être proposé l’année prochaine. »

Que cette génération fait plaisir à voir jouer en tout cas, dans la lignée de la génération 1995-1996 qui était la dernière à s’être qualifié pour une poule haute de championnat de France et dont la majorité des joueurs à ensuite évoluer au niveau national.

Le calendrier de la deuxième phase

13 janvier 2018 (18h) : Montpellier-Bassin Annécien
20 janvier 2018 (18h,) : Bassin Annécien-Chambéry
28 janvier 2018 (14h) : Bourgoin-Bassin Annécien
3 février 2018 (18h) : Bassin Annécien-Nîmes
24-25 février 2018 : Villefranche-Bassin Annécien
3-4 mars 2018 : Bassin Annécien-Montpellier
17-18 mars 2018 : Chambéry-Bassin Annécien
24-25 mars 2018 : Bassin Annécien-Bourgoin
14-15 avril 2018 : Nîmes-Bassin Annécien
28-29 avril 2018 : Bassin Annécien-Villefranche

En savoir plus sur l'auteur

REAL Romain

Bureau (Vice président)Recherche et suivi partenaires privées (Vice président)Comité (Vice président)Staff (AHB-2)