Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

De la tension, de l’électricité, des tournants inattendus, des séries de chaque côté et une belle ambiance dans le Centre Omnisports de Guilherand Granges ; la confrontation entre le leader annécien et son dauphin ardéchois a été fidèle aux attentes.

Crédits photos : Fred Lefebvre (HBGG)

Les défenses – appartenant aux trois meilleures escouades dans cet exercice – ont mis le doute dans la tête des attaquants avec plus quarante pertes de balles en cumulé (20 pour Annecy et 21 pour le HBGG). Pas de grandes envolées collectives donc mais une intensité et un combat tactique très appréciables. Le début de partie était assez brouillon de chaque côté, avec une tentative de jeu à sept contre six en attaque de la part des locaux et des transitions pas forcément maîtrisées de la part des visiteurs. Le premier quart d’heure ne connaissaient jamais un leader de plus d’un but au tableau d’affichage avec des bons passages de Rocha, Chaix et Vinatier notamment.

Annecy répondait immédiatement à la première série jaune et verte, un 3-0, en passant de 8-6 (14e) à 8-11 (21e). Un 5-0 interrompu par plusieurs événements : un temps mort du duo Héritier-Boyron, la mauvaise négociation d’une supériorité numérique dans les derniers minutes du premier acte (un mauvais bloc d’Antoine Seurot, un jet de sept mètres sur le poteau de Tom Vinater) et surtout l’exclusion directe de Jalil Kouzmet sur une faute rendu impressionnante par le petit gabarit et la vitesse du capitaine gaucher Rocha. Là où les Rouges auraient pu (ou dû) prendre quatre voire cinq longueurs d’avance juste avant la pause, Brueyre et l’omniprésent Rocha ramenaient les leurs à hauteur (13-14, 30e).

L’élan haut savoyard était passé et le début de deuxième période à sens unique. Deux changements de joueurs avaient un impact immédiat côté HBGG : l’entrée en demi-centre de Rémi David (pour donner le tempo parfait à son attaque placée et prendre les bonnes initiatives tout en changement de rythme) et du deuxième gardien Alexi Marce (prenant la suite d’un Rajkovic à seulement deux arrêts et 12,5% en première période). L’ancien Loriolais sortait six parades dans les dix premières minutes du deuxième acte, en bloquant plusieurs fois les tirs adverses. Le duel des gardiens basculait là en faveur des Zébrés car ni Jean Luc Hajicek (seulement 23,3% d’arrêts sur ses 52 minutes disputées) ni Rachid Aouafa (entré entre la 43ème et la 51ème) n’avaient approché l’influence de Marce sur l’issue de ce choc. Pendant que son portier fermait la boutique, l’arrière gauche Nardello (pourtant à 0/5 en première période) réglait la mire et mettait les siens bien en tête (18-15, 41e).

A cheval sur la mi-temps, Annecy avait encaissé un 8-2 en dix-sept minutes passant de 10-13 (24e)  à 18-15 (41e), un partiel interminable pendant lequel les coéquipiers d’Alex Geiling ont paru impuissants et incapables de mettre du rythme et de forcer la réussite. Il faut dire que le choix tactique de positionner une pointe très haute en défense perturbait considérablement la circulation de balle des visiteurs, forçant Bastien Chevarin, Alex Geiling ou encore Tom Vinatier à se casser les dents contre la défense commandée par Depouilly. Fort de ses huit victoires consécutives et poussé par un public fervent, Guilherand Granges menait son affaire tranquillement en répondant coup pour coup à chaque but annécien (24-20, 54e). Le rush final des joueurs de Benoît Boucher et Willy Alili était séduisant mais bien trop tardif avec une stricte très vite suivie d’une défense tout terrain et d’attaques rapides enfin tranchantes et percutantes (26-24, 59e). Yoan Randy avait une balle de -1 à un peu plus d’une minute de la fin mais son tir pris sur son faux appui n’était pas cadré.

Troisième défaite en trois déplacements chez des membres du top 6 pour Annecy Handball qui cède pour la première fois son fauteuil de leader à son adversaire du jour. Guilherand Granges enchaîne une neuvième victoire consécutive et a peut-être fait le plus dur avec un calendrier finalement abordable en comparaison de ses concurrents directs. Désormais deuxième à six journées de la fin, Annecy devra repousser le doute et faire très fort pour résister à Saint Priest, Loriol et Aix en Savoie et peut-être inverser la tendance face aux vainqueurs mérités de ce dimanche après-midi.

Revivez le LIVE AUDIO du match sur notre page Facebook Annecy Handball. La feuille de statistiques est à consulter ci-dessous (sous la bannière Partenaires).

La 16ème journée de Nationale 3

Guilherand Granges-Annecy (27-25)
Saint Priest-Montélimar (40-21)
Saint Egrève-Aix en Savoie (33-25)
Valence B-Loriol (32-35)
Stade Clermontois-Rhône Eyrieux (32-31)
Saint Chamond-Albertville (38-26)

Le classement de la poule 7

1Guilherand Granges, 42 pts, +47
2-Annecy, 41 pts, +96
3-Loriol, 39 pts, +55
4-Saint Priest, 39 pts, +42
5-Aix en Savoie, 37 pts, +45
6-Valence B, 35 pts, +32
7-Saint Egrève, 34 pts, +16
8-Rhône Eyrieux, 31 pts, +10
9-Stade Clermontois, 24 pts, -109
10-Saint Chamond, 21 pts, -55
11-Albertville, 21 pts, -77
12-Montélimar, 20 pts, -94

Les matches d’Annecy Handball

Nationale 3 : Guilherand Granges-Annecy (27-25)
Prénationale : Annecy B-CSAV B (30-26)
Honneur régional : Annecy C-Grenoble C (21-28)
Seniors féminines : Maurienne-Annecy (21-14)
-18 France : Entente Beaujolaise-Bassin Annécien (24-38)
-18 première division AURA : Annecy 1-Aime Tarentaise Vanoise (50-23)
-11 garçons 2 : plateau à Bonneville contre Arve Giffre 2 (N 15-15) et Annemasse 1 (V 14-12)
-9 : plateau à Annemasse contre Annemasse (N 4-4) et Bellegarde (V 10-4)

This browser does not support PDFs. Please download the PDF to view it: Download PDF.

Dans cet article