Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Nous avions lancé le compte à rebours en milieu de semaine dernière en dévoilant petit à petit la composition et le nom des équipes, le calendrier des matches, les règles spécifiques du tournoi et les animations en tribunes. Le tournoi à la mêlée de Noël 2016 a été un succès sur tous les plans, symbole de l'identité du club.

---------- Toutes les photos d'équipes et de la journée sont sur la page Facebook Annecy Hand ----------

Nous avions lancé le compte à rebours en milieu de semaine dernière en dévoilant petit à petit la composition et le nom des équipes, le calendrier des matches, les règles spécifiques du tournoi et les animations en tribunes. Le tournoi à la mêlée de Noël 2016 a été un succès sur tous les plans, symbole de l'identité du club.

Très tôt le matin, dès 8h30, la dream team de l'organisation (Elsa, Joseph, Stan, Chouchou rejoints plus tard par Romain, David, Stéphanie, Noémie, Nathalie, Natacha, Elodie, Céline et les autres) commençait la mise en place de la buvette, des tables et du matériel avec un sympathique coup de main de la première famille arrivée en masse, à savoir les Houpiart Dupré. Le pointage des arrivants voyait les familles défiler les unes après les autres, certains moins réveillées que d'autres. L'échauffement commençait sur le parquet avant le traditionnel briefing d'avant tournoi et la photo de groupe. Même état d'esprit que l'année dernière évidemment.

Le match d'ouverture opposait la France à la Pologne car, oui, Mondial 2017 en France oblige, nous avions choisi les noms des seize équipes engagées en fonction des sélections nationales qualifiées. Les joueurs prenaient d'ailleurs leur rôle à cœur avec des images uniques qui voyaient la sélection d'Islande débarquer avec le drapeau floqué sur les joues et les casques de vikings sur la tête, la sélection croate se faisait une fierté de tenter de ne parler que dans sa langue natale pendant le début du tournoi (« Hrvatska !! »), les Malmert et Binvignat avaient sorti les maillots de l'équipe de France et les Schoner portaient avec fierté le maillot de la Mannschaft. Pour le reste, il y avait du rouge de partout avec les articles de la boutique Annecy Handball Shop de tous les côtés...

Dès 9h45, la sono était lancée avec des musiques enfin renouvelées et notre inimitable speaker Yannick commençait son show en commentant toutes les rencontres de la matinée entre chambrages, anecdotes, enjeu et culture sportive inégalée. Parfois Grégoire Margotton, tantôt Jean Charles Sabatier et parfois Kader Boudaoud, ses commentaires donnaient le sourire à tous les participants et à tous les spectateurs en tribunes. Un répertoire inépuisable et bienvenu pour l'occasion.

Les matches s'enchaînaient toutes les dix minutes et chaque équipe laissaient exprimer ses talents. Le côté spiderman de Lucas et la grâce de Natacha à la baguette pour la France, la volonté de la petite Candice pour la Pologne, le goulag évité de peu par les Russes de Chouchou, Loïck et Christian (avant derniers), la samba brésilienne souvent conclue par le petit Yonis et son maillot dédicacé de Chambéry, nos féminines en masse (Elsa, Elodie, Ingrid, Nadège) pour l'Allemagne, le rouleau compresseur croate emmené par la petite Elise, le collectif et la bonne humeur hongroise (seule équipe n'ayant pas du tout changé d'effectif sur la journée), le fairplay de l'Egypte qui a perdu ses six rencontres, l'Espagne du super gardien Ruben, les casques de vikings de l'Islande, le turnover de la Tunisie, les ressources mentales de la Slovénie, le connexion saranaise Gautrais-Planchet du Qatar, la très grande taille des Danois, l'armada offensive de la Suède et des petits Nathan et Nohlan et enfin la spectaculaire Argentine des Zani, Hanna et Levy. Quel beau monde !

Parmi les nouveautés de cette édition 2016, la pause entre la phase de poules et les playoffs a permis d'organiser un sympathique match entre les seniors présents. Pendant vingt minutes, les joueurs de la première, de la réserve, de la 3, des -18 France et certains anciens ont assuré le spectacle et se sont faits plaisir en condition de match normal (l'intensité en moins évidemment). Les animations hors parquet se mettaient également en place avec les ateliers maquillage, dessin, la tombola (dont toutes les cases ont été vendues suite au dernier rush assuré par Jean Luc jusqu'au milieu du terrain), la pêche à la ligne ou encore le quizz concocté par Zani et Steph. A la buvette, les parents avaient fait le plein de gâteaux (merci à toutes et à tous) et les bénévoles s'activaient toute la journée.

Arrivaient alors les phases finales, purement anecdotiques mais permettant tout de même de faire monter la sauce au micro pour les dernières heures. L'Espagne faisait valoir sa terrible défense pour se hisser en finale à l'issue d'une séance de tirs au but bien orchestrée par Cheche le tacticien et le meneur d'hommes. Emmenée par le vif Mathieu, l'Allemagne allait chercher la médaille de bronze dans une super petite finale contre la Slovénie...avant d'aller jouer et gagner à Pays Rochois avec l'équipe féminine pour le dernier match officiel de l'année 2016. Les matches de classement étaient passionnants et serrés, chaque équipe voulant bien terminer sur sa sixième et dernière rencontre de la journée. Enfin, comment ne pas terminer par les exploits du champion 2016 ? Vainqueur de ses trois rencontres de poule (14-11, 18-9 et 20-15), la Croatie a dominé son quart de finale contre l'Argentine (20-6) avant de renverser des situations mal engagées en demi-finale et en finale. A chaque fois la Slovénie et l'Espagne croyaient tenir l'exploit mais c'était sans compter sur le petit Faiz qui marquait le but décisif à moins de dix secondes du buzzer. Voilà comment les Pouthze, Meniker, Dumont et Billon remportaient le tournoi, voyant même leur photo d'équipe publiée dans le Dauphiné Libéré quelques jours plus tard.

Nous étions plus de 170 sur le parquet pendant les 48 matches du tournoi et tout le monde a joué le jeu en donnant le ballon aux plus petits, en tentant des « kung-fu » à tout va et en chambrant gentiment ses adversaires et coéquipiers. Le récit évoque les scores et les classements mais tout cela n'avait évidemment pas la moindre importance comparé aux sourires affichés sur tous les visages sur le parquet pendant et après les rencontres et en tribunes. Noël avant l'heure pour la communauté Annecy Handball !

This browser does not support PDFs. Please download the PDF to view it: Download PDF.